Comment les voitures sont-elles fabriquées ?

En 1908, Henry Ford commençait la production du Modèle T, une voiture mythique. Elle était la première produite sur ce qu’on pourrait appeler une chaîne de montage. Cette idée révolutionnaire était basée sur le concept de l’assemblage simple de composants interchangeables.

Aujourd’hui la majorité des manufacturiers automobiles ont des chaînes de production de masse automatisées qui leur permettent de produire leurs modèles à un rythme toujours plus rapide.

Évidemment, la fabrication d’une voiture consiste en une série d’étapes minutieusement synchronisées, dont voici les plus importantes.

Estampage de la carrosserie

Comme dans bien des industries du secteur manufacturier, les producteurs d’automobiles doivent s’approvisionner en matières premières auprès de partenaires d’affaires. Pour produire les carrosseries, les tôles d’acier utilisées sont envoyées par l’entreprise sidérurgique sous forme de gros rouleaux.

La tôle d’acier est découpée en fonction de la taille de la pièce puis est pliée et découpée dans une machine d’estampage conçue pour fabriquer des pièces importantes telles que des portes de voiture, des toits et des capots. Les pièces estampées sont inspectées et ensuite transportées vers le processus de soudage.

Le soudage

L’étape suivante, le soudage, est effectuée principalement par des robots extrêmement perfectionnés et précis. Les pièces estampées au préalable sont chauffées à l’électricité et fondues à des endroits spécifiques. Elles peuvent ensuite être assemblées pour former les châssis des voitures. Le résultat est ensuite inspecté pour en confirmer la solidité et transporté au processus de peinture.

La peinture

Les châssis soudés sont lavés et peints quatre fois avec un apprêt, une couche pour améliorer la surface et une couche de finition, puis avec un vernis transparent pour une belle brillance. Cela donne à la voiture une couleur éclatante et empêche la formation de rouille.

L’apprêt

Pour appliquer l’apprêt, la voiture est passée à travers une piscine de peinture spécialement élaborée pour éviter la formation de rouille. C’est aussi par un procédé impliquant l’électricité que la corrosion peut être évitée.

Le surfaçant

Un robot pulvérise uniformément une peinture grise pour aider la couche de finition à conserver sa couleur et à rendre la surface de la voiture lisse.

La couche de finition

Un autre robot pulvérise la couleur finale du véhicule, choisie par le client, sous différents angles pour obtenir une finition uniforme.

Le vernis

Une couche de vernis est appliquée pour une finition lustrée, de sorte que la carrosserie brille comme un miroir.

La fabrication du moteur

Le moteur en lui-même possède plus de 500 pièces. Voici comment il est fabriqué.

Une chaleur intense est utilisée pour faire fondre l’acier et l’aluminium. Ensuite, le métal en fusion est versé dans des moules pour fabriquer des pièces de moteur.

Enfin, les éléments fabriqués par moulage et forgeage sont taillés et polis. Ces pièces sont ensuite utilisées pour assembler le moteur et la suspension.

L’assemblage

Durant le processus d’assemblage, la dernière étape, un immense convoyeur se déplace à une vitesse précise et les pièces sont fixées au châssis sur la chaîne d’assemblage mobile. Les pièces qui doivent être intégrées au modèle varient selon les commandes du client. Comme chaque voiture achetée par un client est différente, il y a des voitures de différentes couleurs et formes et avec différentes pièces sur le convoyeur.

Certes, la façon dont les automobiles sont assemblées aujourd’hui est bien différente de ce qu’elle était du temps du Modèle T. Des innovations modifient sans cesse les procédés de fabrication, rendant celui-ci moins gourmand en ressources et plus écologique. Les modèles de voitures sont aussi en mutation, la voiture électrique prenant de plus en plus de place. Gageons que ces enjeux continueront d’entraîner des changements dans la production de voitures.

Partager l'article
No comments

LEAVE A COMMENT